Non classé

5,4,3,2,1, petit pas

Ce n’est pas une nouvelle danse, mais une technique efficace pour vaincre la PROCRASTINATION. Intéressant n’est-ce pas?

D’abord, je veux préciser que je ne procrastine pas dans tous les domaines de ma vie.  Jamais je ne procrastine pour sortir faire des photos, publier sur les médias sociaux, travailler dans mon journal créatif ou planifier un nouveau projet.  Dans ces cas-là, l’enthousiasme me soulève et me propulse. Zéro procrastination à l’horizon.

Là où je deviens championne procrastinatrice, c’est quand il s’agit de… comptabilité!  Brrrr! J’ai des frissons juste à y penser.

Trophée en or avec confettis et le titre : grande championne – Image Stock Photo

Pourtant, il n’y a strictement rien de compliqué dans la comptabilité que j’ai à faire, mais dès que je pense à ce mot, mon esprit s’embrouille, mes mains deviennent moites, mes jambes tremblent, je suis sur le bord de perdre connaissance. J’ai pourtant une formation en tenue de livre. J’ignore pourquoi ce mot me paralyse autant. De vieilles beubittes sûrement.

Chaton roux apeuré – Image Stock Photo

Ce matin, j’ai établi une stratégie pour arriver à compléter la comptabilité 2021.  J’ai décidé de découper mon travail, d’en faire seulement un peu à la fois. J’ai décidé d’appliquer la méthode des petits pas.  Une demi-journée, c’était trop long. Une demi-heure me semblait une meilleure idée. 

Trace de pas – image Stock Photo

Fière de ma stratégie, je suis descendue me faire un thé avant de commencer et… en passant devant la violette africaine, j’ai vu qu’elle était en fleur et que la lumière de la fenêtre déposée sur son cœur la rendait encore plus belle. Je l’ai photographiée. À plusieurs reprises. J’ai testé différentes distances, différents angles.  J’étais trop heureuse du résultat, j’ai publié la photo sur Facebook et j’en ai profité pour faire un tour rapide de mon fil d’actualité.

Violette africaine

Pendant que j’étais devant la fenêtre, j’avais remarqué qu’il avait neigé la nuit dernière. Donc, avant d’aller à mon bureau, j’ai décidé de sortir pelleter.

Une heure plus tard, je suis rentrée.  Mon thé était froid, j’en ai refait un autre et je suis montée à mon bureau.

Le petit pas de 30 minutes que j’avais prévu faire était encore trop grand, trop intimidant.  Je n’y arrivais pas. Ça m’étourdissait.  Je l’ai réduit à presque rien.  En fait, je l’ai réduit au plus petit pas possible.

Très petit pas – image Stock Photo

J’ai compté 5,4,3,2,1 et j’ai fait une micro-action. Une seule. J’ai simplement déposé devant moi le premier compte à payer. Et là, sans vraiment y penser, j’ai ensuite fait une deuxième, une troisième et une quatrième action.  

Eh bien, avec la méthode du compte à rebours et du plus petit pas possible, j’ai drôlement avancé ma comptabilité, et ce, sans douleur!

S’il y a quelque chose que vous procrastinez, installez-vous, comptez 5,4,3,2,1 et faites aussitôt le plus petit pas possible. Vous verrez, ça fonctionne! Vous m’en donnerez des nouvelles!

2 réflexions au sujet de “5,4,3,2,1, petit pas”

  1. Tes petits pas, moi je disais… en petites bouchées. Pour atteindre un objectif et ne pas me décourager en chemin, je décortiquais et je divisais en petites bouchées. Moins décourageant et j’atteignais l’objectif recherché à tout coup! (ou presque)

    J'aime

    1. C’est vraiment une méthode efficace! Ce que je fais de nouveau, c’est vraiment de faire le plus petit pas possible, la plus petite bouchée possible. Ça peut pas faire peur et c’est suffisant pour donner l’élan.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s