Écriture créative

Écrivez, écrivez, écrivez

Nous traversons tous présentement une zone de turbulence intense. Avec la pandémie, on vit quelque chose qu’on n’a jamais vécu avant. C’est difficile. Pour certains plus que pour d’autres. Les habitudes chamboulées, les pertes d’emploi, le confinement, l’inquiétude financière, l’incertitude face à l’avenir, tout cela à de quoi nous rendre très inquiets.

Certains jours, la confiance est présente. On dessine des arcs-en-ciel, on se dit: tout va bien aller. On se sent solidaires, unis. D’autres jours, l’espoir s’affaiblit. On se sent dans un brouillard, un brouillard sans fin. C’est dans ces moments que l’écriture arrive dans l’histoire. L’écriture est le meilleur exutoire que je connaisse.

Quand le doute se pointe, écrivez
Quand le découragement survient, écrivez
Quand vous êtes triste ou fâché, écrivez

Écrivez tout ce qui tourne en boucle. Inutile que ce soit cohérent. L’objectif c’est de vider sa tête afin de créer une zone de calme en soi, une zone de bien-être. Écrivez tout ce qui monte, écrivez n’importe quoi, c’est pas important.

Par exemple ça pourrait donner quelque chose comme: J’ai peur que ça ne finisse jamais, je sais pas quoi faire pour souper, j’ai hâte de revoir mes petits enfants, je devrais m’habiller autrement qu’en mou, est-ce qu’il reste des bonbons dans l’armoire, je suis tannée d’être confinée, j’ai peur,…

Ça fait un bien fou, je vous l’assure.

Si on veut, on peut aussi ajouter des images ou de la couleur. J’aime bien commencer par un dessin ou une image de femme et j’écris tout autour ce qui me trotte dans la tête. Je trouve que c’est une bonne façon d’amorcer l’écriture.

Dis, à quoi tu penses?

Écrire, c’est ranger le bordel qu’on a dans la tête.

3 réflexions au sujet de “Écrivez, écrivez, écrivez”

  1. Je ne fais plus qu’écrire depuis une semaine, c’est la seule thérapie que j’ai trouvé. C’était l’occasion de dépoussiérer mon blog, j’ai donc sauté dessus ! Je relis mes écrits, mes ébauches de romans et bizarrement, je ne trouve rien nul, comme si la petite voix saboteuse avait pris congés depuis le confinement, j’en profite !

    Aimé par 1 personne

  2. Vrai que ça fait un bien fou d’écrire. De faire sortir le méchant comme on dit! De mettre sur papier nos émotions permet de les atténuer. Merci pour ce billet Aline! Bisousxxx

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s